Article : 5 techniques pour gérer les " sales cons "

Le terme est provocateur. À dessein. Robert Sutton, auteur du best-seller « Objectif zéro sale con » publié en France en 2012, jettait un pavé dans la mare des RH. Une petite décennie plus tard, le pari est réussi. La notion de « sale con » est intégrée dans le logiciel de nombreux recruteurs. Les entreprises identifient mieux le connard, le despote, l’enflure, le harceleur ou la personne nuisible, qui dégrade l’ambiance et altère la performance de l’entreprise. Pourtant, la personnalité toxique s’accroche à ses passe-droits avec un coût financier et émotionnel considérable pour l’entreprise. Le professeur D. Minor de la Harvard Business School a analysé 60 000 cas de salariés répartis sur 11 industries différentes. Sa conclusion est édifiante : un « sale con » anéantit le travail de deux « top talents » de l’entreprise.

Compte-rendu conférence LVMH - The Camp (English)

In the past, the best talent wanted to join the most prestigious companies. Today, they want to be challenged, they need constant stimulation, they fear boredom more than anything else. As a freelancer, they can choose their clients, their schedule, etc. The values of craftsmanship are essential. “If the job is not standardised, if you can be creative and have autonomy, then you can leave unique traces of you in your work.” It all relates to the search of meaning. Today’s self-employed people are clearly not the same as before. They were clerks or lawyers, belonging to regulated professions. Today, a host of new professions have joined their ranks: computer scientists, developers, data scientists, even artistic professions, illustrators who left their agencies, designers, etc. It is a very fast growing market: + 100% growth since 2008 in France. The freelancers are also changing the way we all work in companies. Collaborative tools are entering the corporate world: Trello, Slack, Dropbox, Skype, Google Drive, Workplace by Facebook, Hangout, WeTransfer, GitHub, etc.

Article : Engagement au travail et salariat : et si l'alliance était possible ?

Toutes les études sont d’accord : le taux d’engagement des salariés est en berne. En France, seuls 6 % sont engagés dans leur travail selon la dernière étude Gallup, contre 10 % en Europe de l’Ouest. La France est donc le cancre d’une classe de mauvais élèves. Pourtant l’enjeu est de taille car l’engagement des salariés impacte la performance économique : les entreprises où le taux d’engagement est élevé sont 17% plus productives et 21% plus rentables que les autres. Qui est le coupable du désintérêt massif des employés ? Le salarié, d’une exigence sans commune mesure avec celle de son ancêtre l’ouvrier fordiste ? Ou bien est-ce le système du salariat tel qu’on le connait aujourd’hui ? Qu’est ce que l’engagement au travail ? Etre engagé signifie

Rédaction de contenus pour le site de La Maison Croustiller

Poser un regard nouveau sur un produit centenaire et immensément populaire demande assurément un petit grain de folie. La maison Croustiller le revendique ! Notre histoire commence à Bruxelles il y a une dizaine d’années. Arpentant les rues du centre, nous découvrons stupéfaits de longues files d’attente devant les fameuses « baraques à frites », en plein après-midi. Quel engouement pour un met aussi simple ! De retour en France, cette découverte nous obsède. Pourquoi la frite, qui a pourtant le pouvoir de ravir petits et grands, est-elle systématiquement reléguée au second plan dans nos assiettes ? Ne pourrait-on pas nous aussi lui donner le premier rôle qu’elle mérite tant et que nos voisins, fort intelligemment, ont su lui attribuer depuis des décennies ? Une idée germe dans nos esprits : Nous allons créer la Meilleure frite au monde, et elle sera française. Ambitieux et complètement fou !

Compte-rendu de la conférence China Connect (English)

Laure De Carayon starts the conference with a strong statement: ​China is the new world’s​ ​inspiration. Several signals back this opening declaration. First of all, the Chinese digital market is entering a mature phase, with strong players like the BATs (Baidu, Alibaba and Tencent) as pillars of the domestic ecosystem, making inroads abroad (which tough started a while ago). They inspire the World as they develop, at a huge scale and rapidly, locally and abroad, new ways to shop (“New Retail”), to deal with transportation (bike sharing, etc.), to engage, be it entertainment, gaming/e-sport (getting really big), education, or short videos and livestreaming driving massive audiences thanks to the power of celebrities- from top KOL (Key Opinion Leaders, many more also brand owners) to Wanghongs(“nobodys”). Convenience is the mantra: facial, even hand, recognition to check-in and pay, in unmanned stores, for seamless & unrivalled experiences, cheap and fast delivery anytime, mobile payment and financialproducts disrupt the traditional banking system, competing with international institutions to undertake a prodigious technological influence best exemplified with parades of robots

Rédaction de contenus pour le site de La Fondation de France

Pour lutter contre l’illettrisme et la précarité culturelle… il faut innover ! C’est le crédo de La Petite Bibliothèque Ronde qui soutient depuis 1965 des initiatives originales en matière de lecture jeunesse et d’éducation artistique et culturelle. Située à Clamart (92) au sein d’un quartier populaire, La Petite Bibliothèque Ronde met en place des actions pilotes, souvent suivies par d’autres bibliothèques de France. L’association noue également des partenariats avec de nombreux acteurs du cha

Rédaction de contenus pour le site du Groupe Dubois

L’histoire du Groupe DUBOIS commence avec la force de travail et le courage d’un homme : Gérard Dubois. Il débute son activité dans un petit atelier à Sainte Maure de Touraine (37). L’aventure prendra définitivement forme avec la signature du premier contrat Grand Compte avec la RNUR (Régie Nationale des Usines Renault). Preuve s’il en fallait de leur confiance, le groupe la compte toujours parmi ses clients fidèles. L’entreprise grandit et prend un nouvel élan. Marie-Jo l’épouse de Gérard Dubois rejoint l’équipe. Les projet affluent et au fil des ans, des valeurs fortes comme le respect des hommes, l’exigence du travail bien fait et la transmission des savoirs, émergent. Ce sont sur ces valeurs que le groupe actuel pérennise ses activités.

Dossier : Les nouveaux formats digitaux permettent-ils à l'individu de mieux piloter sa formation ?

A l'heure où la troisième révolution industrielle complexifie et accélère de plus en plus notre monde, où la société se renouvelle en profondeur dans ses codes et dans son organisation, le monde du travail connaît une mutation radicale, aussi forte que celle qui a surgi à l’ère industrielle avec le Fordisme. Il nous est aujourd’hui nécessaire de nous adapter pour évoluer avec les exigences de notre nouveau monde et y réussir. L’objet de ce dossier est de réfléchir aux nouveaux moyens dont dispose l’individu pour appréhender cette transformation. Conduire et manager son propre changement nécessite une démarche innovatrice et entreprenante de notre part. Cette démarche requière quelques questions : De quelles nouvelles formes de talent et d’intelligence avons-nous besoin ? Comment les acquérir ? Les nouveaux formats digitaux de la formation annoncent-t-ils une véritablement révolution dans notre manière d’apprendre ? Ces formats nous permettront-ils de piloter notre formation et de suivre la transformation rapide de notre nouveau monde ?

Article: Libération des entreprises : le prêt-à-porter n’existe pas !

Organisation fractale, entreprise libérée, sociocratie, holacratie, etc. Ces concepts font le buzz et ont réussi le hold-up des gros titres de la presse managériale et économique. En à peine dix ans, ils sont devenus les concepts messianiques qui ont pour visée non seulement de révolutionner l’entreprise mais aussi de semer liberté et bonheur au sein des organisations. Avec une telle ambition, ces matrices suscitent beaucoup d’espoir chez les dirigeants. Pourtant, ces tentatives d’imitation ne sont pas évidentes et le mimétisme d’un modèle peut même conduire tout droit à l’échec. Explications et revue de détail avec Sébastien Olléon, associé chez Grand Angle.

Article : La transformation digitale: la tentation du taylorisme 2.0

Leur évocation revigore. En moins de dix ans, les nouvelles technologies ont changé notre monde et continuent de le réinventer à un rythme effréné. Le client, habitué à un service de qualité instantané, se transforme en juge impitoyable et sans patience. C’est que ce client-roi n’avait rien connu d’aussi enthousiasmant depuis les Trente Glorieuses ! Les entreprises se plient et affinent leurs armes digitales pour le choyer et répondre à la moindre de ses envies. La question posée par le client doit être traitée immédiatement, quitte à ce que ce soit Julia, avatar blonde du chatbot préenregistré qui réponde. En bref, les organisations surenchérissent et fourmillent d’innovation pour aller de plus en plus vite. Et les exemples sont pléthores. Au sein de la distribution alimentaire, les avancées technologiques sont spectaculaires et le caddy de l’hypermarché est relayé au rang d’antiquité: le client peut aujourd’hui dicter ses courses à un assistant virtuel ou bien commander son brunch sur une application mobile et être livré en trente minutes à domicile.

Article - Choc culturel : iceberg droit devant !

Est-ce tout simplement le fait de changer ses habitudes alimentaires ? Une soupe thaï épicée à la place d’un vol-au vent à la sauce béchamel ? Ou s’imprégner d’une langue locale ? On parle le Chinois en Chine et le Thaïlandais en Thaïlande ? Nous sommes bien d’accord : même l’apprenti expatrié n’ayant jamais franchi la frontière belge est au courant de ces différences culinaires et linguistiques ! Alors quel est donc le secret bien gardé que nous découvrons sur place . Celui qui s’avère si perturbant qu’il peut nous conduire jusqu’au fameux choc culturel ?
Close